Vous êtes ici

Avec Magloire, luttons contre la grossophobie !

Magloire est noir et homosexuel. Deux caractéristiques qu’il n’a pas choisies.

On l’imagine, dans sa vie privée comme dans sa carrière, cela a pesé, négativement, tant les clichés et les discriminations ont la vie dure. Mais pourtant, la source de moquerie, d’injure et de rejet dont il a le plus souffert, c’est son poids, et peu importe qu’il soit célèbre.

À Tarnos, des adolescent·e·s ne vont pas à la plage, de peur de devoir montrer leur corps ne correspondant pas aux standards mis en avant dans notre société actuelle. Ou en tout cas à l’image qu’ils et elles en ont.

Alors que le harcèlement scolaire est dénoncé, alors que des relents racistes resurgissent, la Ville de Tarnos et les City@jeunes ont décidé de s’engager avec Magloire pour faire s’interroger chacun et chacune, à travers le thème de la grossophobie, sur le regard qu’il et elle porte sur soi-même et sur les autres.

Le court-métrage Grossophobia

Grossophobia : Le court-métrage des city@jeunes a besoin de vous !

Cagnotte en ligne et infos ici

Je m'appelle Magloire. La plupart du temps, j'aime vous faire rire. Aujourd'hui, ce n'est pas le cas. Aujourd'hui, j'ai un message, un message qui me tient à cœur, à vous délivrer.

Je cumule pas mal de différences, et parmi toutes ces différences, il y en a une qui m'a fait le plus mal, une qui m'a valu des moqueries, une qui a pu nuire à ma carrière. C'est le fait d'être en surpoids : d'être gros.

Alors avec des jeunes de Tarnos, nous avons décidé de faire un court-métrage ; un court-métrage pour mettre en lumière la Grossophobie. Aujourd'hui, en France, les enfants en surpoids ont 80% de risque de l'être adultes s'ils sont discriminés. Être gros ou grosse est l'un des premier facteur de discrimination à l'embauche. Vêtement, sport, soins médicaux et même amour, la grossophobie est partout.

Racisme ordinaire et quotidien, cette discrimination considérée comme bon-enfant est banalisée, relativisée, moquée. Le court-métrage vous met dans la peau d'une personne en surpoids à différentes étapes de sa vie. Le but est de montrer la souffrance, l'injustice et la solitude que peuvent ressentir notamment les jeunes femmes.

Pour finir notre court-métrage et le présenter aux festivals, nous avons besoin de 10 000€.

Aidez-nous, participez et surtout : partagez !

Un gros merci !

Magloire et les City@jeunes (Ville de Tarnos)

Cagnotte en ligne et infos ici

Merci à la presse pour leurs articles !

TV-Landes (reportage sur le court-métrage) :

NRJ Côte basque

La Semaine du Pays basque

France Bleu :

Sud-Ouest :

TV-Landes (reportage sur la campagne contre la grossophobie : "A la plage (aussi), tout le monde il est beau !" :

France3 Aquitaine

Ils en ont parlé avec Magloire sur les médias nationaux :

  • RFM Story
  • CNEws : Non Stop People

Témoignez ! Participez !

Réflexions blessantes, clichés, anecdotes révélatrices, discrimination... Envoyez-nous vos témoignages, vos avis, y compris de façon anonyme si vous le souhaitez.

Ils nous serviront à réaliser un travail artistique et à faire prendre conscience de l’ampleur de la grossophobie dans notre société.

Vous pouvez également vous inscrire pour participer à des initiatives ou conférence avec Magloire autour de ce thème. Une seule adresse : grossophobie@ville-tarnos.fr